19/09/2021

Presse - France Bleu (18/09/20121) : De nouvelles découvertes lors des récentes fouilles archéologiques à Déols

" Une grande campagne de fouilles archéologiques a démarré l'année dernière à Déols (Indre). Début septembre, un nouveau chantier a eu lieu et a permis de découvrir de nouveaux vestiges et de mieux comprendre l'histoire du bourg et de son abbaye. Retour en images sur ces découvertes..."

13/09/2021

Appel à collaborations : PCR "Les agglomérations de la basse vallée de l’Allier : IIe siècle av. - XIVe siècle de notre ère."

 Bonjour à tous,


Dans le cadre de la formation universitaire et des échanges interdisciplinaires, le service d’archéologie préventive du département de l’Allier (SAPDA) est à la recherche de collaborations scientifiques (sujets de mastères/thèses, stages de formation d’étudiants,…) autour d’un PCR archéo-historique que nous portons au sujet des agglomérations de l'Allier des plaines (intitulé "Les agglomérations de la basse vallée de l’Allier : IIe siècle av. - XIVe siècle de notre ère.").

Ce projet de recherche, qui regroupe une trentaine de chercheurs, aborde le problème de l'histoire longue des sites d'agglomération établies à proximité de la rivière Allier, entre l'époque celte et la fin du Moyen Âge. Nous nous penchons sur un corpus de sites montrant une continuité certaine de l'occupation, afin de vérifier comment évoluent parallèlement le site d'habitat, son terroir, le territoire historique, ainsi que le paysage et le système environnemental. Nous allions des méthodes issues de plusieurs domaines, au premier chef l'archéologie sédimentaire, l'archéologie des paysages, l'archéologie subaquatique, mais aussi l'archéométrie ou l'histoire des textes. 

Géographiquement, les deux bassins les plus explorés durant la première triennale seront ceux de Vichy et de Moulins ; cependant, la zone d'exploration se place entre le Bec de Dore et le Bec d'Allier, et le corpus de sites intègre donc des agglomérations du Cher, de la Nièvre et du nord du Puy-de-Dôme (sur un fuseau de 25 km de part et d'autre de cette section aval de la rivière Allier).

Notre recherche de collaboration vise principalement à étoffer notre travail sur les prospections de terrain (prospections pédestre sur les sites ou dans le bâti ancien) ainsi que sur l’étude de sources textuelles sérielles (notamment les terriers), ou encore l’analyse territoriale/morphologique de l’espace ancien (archéologie du paysage, synthèse des sources planimétriques et archéologiques). Sur chacun de ces sujets, la matière du PCR est à même de fournir des sujets de recherche autonomes, avec leur propre problématique archéologique ou historique, et l’apprentissage de nouveaux outils. Le projet permet en outre de s’intégrer à une équipe diversifiée, de participer à des problématiques trans-disciplinaires, et de communiquer ou de publier de façon officielle et académique sur ses propres travaux (comme nous l’avons fait aux 12e journées de l’ANACT à Nice en 2019). L’idée est que les membres du PCR puissent épauler, encadrer, et assister sur le terrain les étudiants qui seraient intéressés, en lien étroit avec leur(s) directeur/trice(s) de mémoire.

Toute la matière de ce projet d’envergure figure dans deux rapports préliminaires de PCR rendus début 2020 et début 2021, qui ont été validés en commission CTRA avec un avis favorable de poursuite du PCR sur un premier volet de 3 ans (2020-2022). Ces rapports peuvent être communiqués sur simple demande auprès de nous.

En souhaitant avoir éveillé 
votre intérêt,

Confraternelles salutations

Franck CHALEAT
 / Gabriel ROCQUE

Colloque (Dijon - 1 et 2/10/2021) : Notre-Dame de Dijon. Huit siècles d'histoire(s) 1220-2020


Publication : Monumental (2021/1) : Trois icônes de l’art roman : Vézelay, Saint-Gilles-du-Gard et Angers

Monumental 2021-1
Trois icônes de l’art roman : Vézelay, Saint-Gilles-du- Gard et Angers


Parution : 2 septembre – Prix : 30 €

En vente en librairie
Abonnements : editionsdupatrimoine@monuments-nationaux.fr

03/09/2021

Journées d'études (Auxerre - 16 et 17/09/2021) : Maîtres auxerrois du IXe siècle. Nouvelles perspectives sur l’école carolingienne d’Auxerre

Maîtres auxerrois du IXe siècle

Nouvelles perspectives sur l’école carolingienne d’Auxerre

 

Auxerre - Centre d’études médiévales

16-17 septembre 2021


  

Journées d'étude organisées par Angela Cossu (École française de Rome-SAPRAT), en partenariat avec le CEM, le CIHAM (UMR 5348-Lyon) et l’IRHT.

 

Les journées se dérouleront en modalité hybride, à la fois en présentiel et en ligne

Pour s’inscrire contacter : angela.cossu@efrome.it


Programme


Qu’au IXe siècle se soit développé à Saint-Germain d’Auxerre l’un des centres intellectuels les plus importants de l’Occident médiéval est un fait indéniable. Abbaye royale depuis Pépin le Bref (741-768), son pouvoir temporel est assuré par les faveurs des souverains, notamment sous le règne Charles le Chauve (843-877). Ce roi, qui visita l’abbaye à plusieurs reprises, était très attaché au saint patron, Germain, dont les reliques attirent fidèles et pèlerins : la splendeur des cryptes carolingiennes du sanctuaire, encore visibles aujourd’hui, témoignent de l’importance du culte de Germain durant le haut Moyen Âge.

Ce succès s’accompagne d’une effervescence intellectuelle inédite, qui voit naître une véritable école. À Auxerre, des maîtres d’exception sont actifs pendant au moins cinquante ans : le grammairien irlandais Muretach, auteur d’un Commentaire sur Donat, enseigne à Saint-Germain entre 835 et 840 ; son élève Haymon, l’un des exégètes les plus renommés de son époque, est actif vers 840-860 ; Loup de Ferrières, pour sa part élève de Raban Maur et « lecteur des classiques », est le maître, avec Haymon, d’Heiric d’Auxerre (841-875/877 ?), qui célèbre tous les deux dans ses Collectanea ; Heiric est l’auteur de Miracula en prose et d’une Vita en vers de saint Germain, ainsi que de nombreux autres travaux, dont les traces en forme de gloses et d’annotations dans les manuscrits médiévaux doivent encore être repérées avec exhaustivité ; il est aussi le maître de Remi qui enseigne d’abord à Auxerre, puis à Reims (vers 893) et à Paris (après 900), auteur de commentaires portant aussi bien sur des livres bibliques, des traités de grammaires que des auteurs classiques. Son enseignement, transmis sous forme de gloses ou de commentaires continus, est largement diffusé tout au long du Moyen Âge. Nous sommes donc en présence d’une translatio studiorum qui commence même encore plus loin, avec Alcuin de York et Raban Maur, au cœur du savoir carolingien, et qui a fortement influencé la pensée occidentale et joué un rôle central dans la transmission des textes de l’antiquité classique et tardive. Le colloque « Maîtres auxerrois du IXe siècle. Nouvelles perspectives sur l’école carolingienne d’Auxerre » sera l’occasion de réexaminer ce grand cadre culturel à la lumière d’approches nouvelles. Elles seront mobilisées par des historiens, des philologues, des paléographes, dans une communauté internationale, dont la rencontre pourra constituer un nouveau point de départ pour l’étude du rayonnement culturel de l’abbaye de Saint-Germain d’Auxerre et de son école.

11/08/2021

Publication : Le dernier numéro du Bucema (25.1 / 2021) est en ligne.

05/08/2021

Presse (16/07/21) - Dijon, Saint-Bénigne : "Une restauration dans les règles de l'art"

 Article du Bien Public (16/07/2021) : " Commencé fin 2019, le chantier de restauration de la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon a bien avancé. Alors qu'il reste deux ans et demi de travaux, une visite de presse était organisée par Fabien Sudry, le préfet de la Bourgogne-France-Comté et de la Côte-d'Or"




06/07/2021

Appel à communications (Chassenon - 19/11/2021) : 7ème journée d’actualité du réseau TCA

APPEL A COMMUNICATIONS

7ème journée d’actualité du réseau TCA

19 novembre 2021

Site archéologique de Cassinomagus/Chassenon (Charente)

____________________________________


La prochaine journée d’actualité du réseau TCA aura lieu sur le site de Cassinomagus/Chassenon (Charente), dans un espace aménagé des thermes les plus monumentaux de France, le vendredi 19 novembre 2021.

Les chercheurs travaillant sur les terres cuites architecturales de toutes périodes auront donc une fois de plus l’occasion de présenter leurs travaux récents, qu’ils concernent le Centre-Ouest de la France ou d’autres régions. 

Merci de nous transmettre vos propositions de communication (ou de poster) avec un titre, un court résumé, le nom des intervenants, leurs rattachements et adresses mails. Des résumés plus développés seront mis en ligne sur le carnet de recherche du réseau (https://reseautca.hypotheses.org/), mais aucune publication n’est prévue à l’issue de cette journée. 

Au plaisir de vous accueillir nombreux.

 

Coordination : Arnaud Coutelas, Laure Laüt & Sandra Sicard

Propositions de communication à adresser à Arnaud Coutelas (coutelas@gmail.com) avant le 27 août 2021.

____________________________________

Nota Bene : les participants bénéficieront d’une entrée gratuite sur le site et d’une visite guidée par Sandra Sicard, archéologue départementale et responsable de fouilles à Chassenon (elle sortira une sélection de TCA des réserves du site pour l’occasion). Arnaud Coutelas, chargé d’études et consultant en pétroarchéologie (DTalents), présentera quant à lui ses recherches sur les terres cuites architecturales de Cassinomagus, en avant-première de leur publication.