29/10/2016

Presse - Saint-Riquier : Campagne de fouilles à l'Abbaye du lundi 10 au samedi 15 octobre 2016

Abbaye Royale de Saint-Riquier Baie de Somme


" A compter du lundi 10 et jusqu’au samedi 15 octobre 2016, l’Abbaye royale de Saint-Riquier ouvre une première campagne de fouilles archéologiques. En effet, un quart de siècle après la découverte de Nithard, - comte-abbé de Saint-Riquier, premier écrivain de langue française (Serments de Strasbourg, 842) et petit-fils de Charlemagne - sous le porche de l’Abbatiale, les fouilles vont de nouveau reprendre" .

Sur le site web de l'abbaye...








Presse - La Charité-sur-Loire : Restauration de l'église Notre-Dame : livrera-t-elle tous ses secrets ?

Article du Journal du Centre (25/10/2016) : La Charité-sur-Loire : Restauration de l'église Notre-Dame : livrera-t-elle tous ses secrets ?



L’église Notre-Dame de La Charité-sur-Loire, classée à l’Unesco, n’a pas encore livré tous ses secrets. La doctorante Marion Gavoille s’y attaque, et profitera du chantier de restauration pour des relevés inédits. "
EnregistrerEnregistrer

19/10/2016

Publication : Fortifier sa demeure du XVIe au XVIIIe siècle


Faucherre (Nicolas), Gautier (Delphine), Mouillebouche (Hervé),
Fortifier sa demeure du XVIe  au XVIIIe siècle
Actes du quatrième colloque international au château de Bellecroix,
16-18 octobre 2015
Octobre 2016, 19 x 25,7 cm, 470 p., 35 €
ISBN : 979-10-95034-03-2

18/10/2016

13/10/2016

Publication : Archéologie en Bourgogne n°35 La Charité-sur-Loire (58) : Le Prieuré Notre-Dame, une traversée du temps

Archéologie en Bourgogne n°35 La Charité-sur-Loire : L'évolution architecturale du Prieuré Notre-Dame - 2015 - 22 p.
DRAC Bourgogne.
UN PRIEURÉ DANS LA VILLE :
Posé sur la pente d’un coteau glissant doucement vers la Loire, l’ancien prieuré Notre-Dame est intimement lié à la ville, et inversement, au point que les deux clochers qui émergent de l’océan des toits, la tour Sainte-Croix et le clocher des Bertranges, sont comme deux phares protecteurs et rassurants. Le prieuré est implanté entre deux axes de circulation, à l’occident la Loire et à l’orient d’antiques réseaux routiers bordant le plateau. À partir de sa fondation par les moines de Cluny, au milieu du XIe s., naît et se développe la ville, limitée par un rempart au Moyen Âge. Intra-muros, de nombreuses maisons conservent aujourd’hui des aménagements de confort et d’accueil, révélant le dynamisme économique insufflé par le monastère qui attirait pèlerins, voyageurs et commerçants, plaçant définitivement La Charité parmi les sites ligériens les plus prestigieux de l’époque romane.
Si les conditions sont réunies pour favoriser l’implantation humaine, on ne sait quasiment rien de l’occupation du site avant la fondation clunisienne.
Les témoignages archéologiques, ténus et erratiques – quelques tessons de céramique gallo-romaine –, ne sauraient à eux seuls valider l’idée selon laquelle une villa aurait existé au cours des premiers siècles de notre ère, là où s’installe plus tard le monastère. Bien que l’Histoire ait retenu le nom primitif du lieu, Seyr, l’archéologie ne permet pas d’en percevoir la réalité physique.

30/09/2016

07/09/2016

Appel à Communication, Réseau TCA - 1er journée d'actualités (Auxerre - 14/10/2016) : Terres cuites architecturales antiques, médiévales et modernes


2ème et dernière circulaire
RÉSEAU TCA 1ère Journée d’actualités
Terres cuites architecturales antiques,
médiévales et modernes
Auxerre, vendredi 14 octobre 2016
Centre d’Études Médiévales




Appel à communication
Date de clôture : 18 septembre 2016
L’organisation de rencontres entre spécialistes des Terres Cuites Architecturales et notamment l’organisation d’une Journée d’actualités à intervalle régulier comptaient parmi les objectifs fixés lors de la création du Réseau TCA en 2014. La Journée d’études organisée à Paris en juin 2015 avait été l’occasion de nous retrouver une première fois. En tant que membres bourguignons du Réseau nous vous proposons cette année de nous réunir en octobre dans notre région pour la toute première Journée d’actualités.
Les communications pourront porter sur tous les aspects des TCA, de leur production à leur emploi, sans restriction chronologique. Il semble préférable de ne pas définir au préalable de thématique centrale mais simplement d’ouvrir la journée aux travaux récents (fouille et recherche).
En fonction des propositions, les communications seront regroupées selon le thème ou la chronologie des sujets. Il n’y a pas davantage de limites géographiques mais, puisque cette rencontre se déroulera à Auxerre, des communications portant sur la Bourgogne-Franche- Comté, et plus généralement sur l’est de la France, seraient particulièrement bienvenues.

Modalités
- pour assister
Cette Journée est ouverte à toutes les personnes intéressées.
Selon le nombre de personnes intéressées, la Journée se déroulera soit dans la grande salle du Centre d’Études Médiévales d’Auxerre (3 pl. du Coche d’Eau), soit dans une salle plus vaste située à proximité.


Le programme de la Journée sera diffusé dans la deuxième quinzaine de septembre
Le déjeuner sera à la charge des participants. Il sera possible de bénéficier du restaurant scolaire (repas à prix modique) situé à proximité. Un formulaire d’inscription vous sera communiqué avec le programme définitif.

- pour soumettre une communication
Deux formats de communication sont possibles : 10 et 20 mm. Chaque communication sera suivie d’une discussion.
Les propositions (250 mots max.) sont à envoyer avant le 18 septembre par courrier électronique (n’oublier pas de préciser la durée de la communication). Un courriel de réponse vous sera envoyé.
Comme pour la Journée d’études de l’an passé, les résumés seront mis en ligne sur le site du Réseau à la suite de la rencontre.


Calendrier
  • -  Jusqu’au 18 septembre : soumission de communication
  • -  Deuxième quinzaine de septembre : diffusion du programme
  • -  14 octobre 2016 : Journée d’actualités à Auxerre
    Votre proposition de communication est à envoyer à l’adresse suivante: f.charlier@archeodunum.fr. Un message de bonne réception vous sera retourné.

    Comité d’organisation
    Sylvain Aumard – CEM Auxerre, ArTeHiS
  • Fabrice Charlier – Archeodunum, Mont Beuvray
  • Florent Delencre – Doctorant, Dijon, ArTeHiS

Publication : Philibert De l'Orme. Un architecte dans l'histoire

Études Renaissantes (ER 17)
Philibert De l'Orme. Un architecte dans l'histoire 
Arts - Sciences - Techniques
F. LemerleY. Pauwels (eds.)
Brepols Publishers
336 p., 114 b/w ill. + 49 colour ill., 210 x 270 mm, 2016


Une présentation innovante de l'œuvre et fortune du Philibert De l'Orme, plus grand architecte français de la Renaissance. Entre Pierre Lescot et Jean Bullant, Jean Goujon et Jacques Androuet du Cerceau, Philibert De l’Orme est l’étoile majeure d’une constellation d’architectes qui, à l’instar de la Pléiade des poètes, a donné au XVIe siècle français une aura comparable à celle de l’Italie. Au service du cardinal Jean du Bellay, de Diane de Poitiers, de Henri II et de Catherine de Médicis, constructeur et théoricien, il laisse une œuvre aussi passionnante que problématique. Héritier du Moyen-Âge et grand connaisseur de l’antiquité romaine, praticien expert doublé d’un humaniste savant, il réalise une synthèse fascinante des tendances diverses mais convergentes de la Renaissance, qui lui fait incarner le renouveau artistique de la France de son temps. Quoique sa fortune ait souffert des vicissitudes de l’histoire, de l’évolution du goût et sans doute aussi du caractère protéiforme de son génie, sa puissance créatrice, égale à celle d’un Rabelais ou d’un Ronsard, en fait le Michel-Ange français.
À l’occasion du cinq-centième anniversaire de sa naissance, le LVIIe colloque international d’études humanistes du Centre d’études supérieures de la Renaissance à Tours, organisé par Frédérique Lemerle, directrice de recherche au Cnrs (Tours, CESR, UMR 7323) et Yves Pauwels professeur des universités (Tours, CESR/Université François-Rabelais) a rendu hommage à celui qui fut l’un des plus grands artistes de la Renaissance. Les essais réunis s’attachent à explorer quelques zones d’ombre laissées encore obscures par les monographies précédemment consacrées à l’architecte en inscrivant la problématique dans la perspective pluridisciplinaire qui est celle du CESR.
Table of Contents